Les Français sont-ils heureux ou désengagés au travail?

ob_b3549ffbcff2588f6607236a082f38ea_motive

Même s’il ne nous viendrait pas à l’idée de nous fier à des sondages (!), il y a parfois des études comparées qui étonnent…et dont il s’agit alors de déterminer ce que l’on peut en ressortir.

Ces deux études dont nous vous livrons les chiffres bruts nous paraissent à ce titre assez étonnantes (mais peut-être pourrez-vous nous éclairer!) :

Gallup :

Cet institut de sondage qui est souvent cité montre ainsi que 65% des employés ne se sentent pas engagés au travail en France, et qu’il y a même 26% supplémentaires qui sont activement désengagés, soit un total de 91%…

CFDT :

Récemment, une étude du syndicat sur un échantillon de 200 000 personnes a montré que les trois quarts des Français étaient heureux au travail : « D’après la première analyse des résultats rendue publique le 16 mars, qui se concentre sur les salariés du public et du privé, ils sont ainsi 77 % à déclarer « aimer leur travail » et à « avoir le sentiment de faire un travail utile » ; 59 % à y« prendre souvent du plaisir » et 57 %, « fiers de ce qu’ils font ». »

Cela a de quoi rendre perplexe! Qu’en est-il vraiment? Peut-on être à la fois heureux et désengagé au travail?

Rassurez-vous, nous n’avons pas la réponse. Néanmoins, ce que l’on peut observer c’est que les études se multiplient et que le sujet interroge de plus en plus ce qui est probablement un signe qu’un changement est attendu, espéré ou voulu…

Par ailleurs, il est un point qui nous semble intéressant à soulever dans l’étude de la CFDT, c’est cette volonté de participer plus activement au projet de l’entreprise : « La CFDT relève l’aspiration à une plus grande pratique de la démocratie au sein de l’entreprise. 79 % des répondants aimeraient ainsi que leur entreprise ou leur administration ait un fonctionnement plus démocratique et qu’ils soient ainsi davantage en mesure de peser sur sa stratégie. Un souhait d’autant plus affirmé que 73 % des salariés estiment qu’ils sont « souvent plus lucides sur la réalité de l’entreprise que la plupart de ses dirigeants ». »

autonomie_0_728_477

Au delà des chiffres que l’on pourrait discuter, c’est sur cette dernière assertion que nous souhaitons travailler chez Altman. Nous partageons en effet la conviction que beaucoup de salariés n’attendent que le moment pour exprimer leur talent et leur intelligence, comme évoqué dans cette caricature, qui parlera sans doute à beaucoup d’entre vous.

Cela ne se fait néanmoins pas sans un cadre qu’il conviendra de fixer et c’est ce à quoi nous travaillons avec nos clients ! Au-delà du rêve de la participation de tous, il convient de répondre de façon pragmatique et concrète aux besoins des organisations de travailler autrement devant un monde qui change

 

 

Les Français sont-ils heureux ou désengagés au travail?
Noter cet article

Laisser un commentaire

Proudly powered by WordPress | Theme: Baskerville 2 by Anders Noren.

Up ↑